Désastre – « J’utilise le même équipement depuis plus de 30 ans maintenant »

Comment réduire le bruit des cordes acoustiques ? 8 conseils utiles
11 juin 2021
Pourquoi les cordes de guitare se cassent-elles ? 8 raisons et comment les résoudre !
17 juin 2021

Depuis longtemps dans leur carrière, les piliers du thrash noirci en Allemagne, Desaster, ont décidé de prendre du recul sur le plan de la production en servant leur nouvel album Churches Without Saints. Alors que tout le monde essaie de sonner aussi numérique que possible, Desaster sonne comme vos vieux disques de Slayer – un vrai groupe dans une vraie pièce faisant un bruit épouvantable.

Nous avons rencontré le guitariste Infernal et le batteur Hont pour parler du nouvel album, des configurations de guitare simples et de la revisitation d’anciens disques.


Le nouveau disque est incroyable, mais il est intéressant de noter qu’il semble moins « poli » ou moderne que vos albums plus récents. Quelle était la pensée derrière cela?

Honte: Merci beaucoup pour le gentil compliment.

Nous tous dans le groupe n’aimons pas tellement les productions modernes. Nous sommes de vieux con qui ont grandi avec des productions authentiques. C’est ce que nous voulions vraiment faire.

Il doit sonner chaud et brut à la fois. C’est pourquoi nous avons enregistré dans la salle de répétition avec notre mixeur live Janosch. Infernal a ensuite préparé les mix respectifs avec Janosch et les a travaillés jusqu’à ce que tout le monde soit satisfait.

C’est clairement mieux si tout le groupe n’est pas présent pendant le processus de mixage…hahaha. Une fois le son de base trouvé, c’est allé assez vite jusqu’à ce que tous les mixages soient faits.

Aviez-vous des disques de référence en studio sur la façon dont vous vouliez que le produit fini sonne ?

Honte: Pas vraiment. Il y a certainement beaucoup d’albums avec un son fantastique sur lesquels on peut s’entendre au sein du groupe.

Mais c’est la mauvaise approche. Trouvez votre son dans la salle de répétition et essayez de l’apporter sur Vinyl. C’est ce que nous voulions faire. De plus, Infernal a trouvé sa signature sonore depuis des années.

Vous avez récemment eu un changement sur le tabouret de batterie avec le départ de Tormentor après environ 25 ans, remplacé par Hont. Comment est-ce arrivé, et comment était-ce de travailler avec Hont sur le nouvel album ?

Honte: Tormentor jouait encore avec Sodome et Asphyx à cette époque. Cela signifiait qu’il n’avait pas assez de temps pour Desaster. Mais Desaster est un groupe qui veut se retrouver souvent dans la salle de répétition.

J’ai un passé et un présent musical avec Sataniac. Il m’a suggéré et après la première répétition de test, il était clair que cela irait.

C’est une sensation indescriptiblement géniale de jouer avec les gars et c’est exactement cette sensation qui nous a conduit à passer à de nouvelles chansons. L’écriture des chansons était vraiment satisfaisante. Les riffs d’Infernal sont tellement fantastiques – vous ne pouvez pas tout foutre en l’air en tant que batteur… hihihi.

Nous nous sommes bien amusés et nous nous sommes laissés aller.

Comment le groupe a-t-il géré les blocages en 2020? Avez-vous fini par passer plus de temps sur le disque que vous n’auriez pu le faire autrement ?

Honte: Le confinement n’a été agréable pour aucun musicien. Je ne pense pas que cela ait influencé l’écriture des chansons. Nous sommes résistants à tout….hahaha. Nous pratiquons de toute façon régulièrement, et comme nous ne sommes pas un groupe qui s’envoie des fichiers mp3 pour travailler avec – covid n’a eu aucune influence sur nous.

Heureusement, l’album sort car les choses semblent devoir rouvrir bientôt, mais avez-vous été lents à sortir un album derrière lequel vous ne pouvez pas tourner immédiatement ?

Honte: Non pas du tout. De toute façon, nous ne sommes pas un groupe en tournée.

L’une des raisons pour lesquelles Destaster existe depuis plus de 30 ans maintenant est qu’ils ne se sont jamais soumis aux lois du business de la musique. Nous ne jouons que des spectacles sélectionnés et gardons le sentiment spécial de conduire à un spectacle et de faire la fête avec les fans.

Le groupe a toujours sorti des albums indépendamment des concerts réservés, mais bien sûr, ce serait bien de rejouer des concerts – cela nous manque beaucoup.

Alors guitares ! Qu’avez-vous utilisé sur le nouvel album en termes de guitares/amplis/pédales ?

Infernal: J’utilise le même matériel depuis plus de 30 ans maintenant : ma vieille guitare main gauche Ibanez RG 550, un ampli Hiwatt de 1974, des enceintes Marshall, une pédale de distorsion Metal zone et un délai numérique. C’est ça!

De nos jours, de nombreux guitaristes adoptent la modélisation et le profilage d’amplis, en particulier parce qu’ils facilitent grandement les vols en concert. Que pensez-vous des amplis et effets numériques ?

Infernal : Je suis un gars de la vieille école, donc ce truc moderne n’est absolument pas ma tasse de thé !

Pour quelqu’un qui vient de découvrir Desaster et qui veut entendre plus de musique qui vous ressemble, par quels groupes suggéreriez-vous qu’il commence ?

Hont : Par exemple, les derniers albums d’Asphyx, Necrovault, Necrot ou Blackevil, par exemple, étaient très cool. Mais bien sûr, ce ne sont que quelques-uns parmi tant d’autres. Il y a toujours beaucoup à découvrir dans l’univers du métal.

Souvent, vous découvrez des albums du passé que vous avez complètement ignorés à l’époque. Cela m’est arrivé récemment avec Asphyiator – Trapped Between Two Worlds. Je n’ai pris connaissance du disque qu’à travers les rééditions. Quel disque brillant….. mais je m’égare….hihihi Désolé.

Si quelqu’un ne vous connaissait peut-être pas mais voulait apprendre à jouer l’une de vos chansons, par où lui suggéreriez-vous de commencer ? Des riffs/léchages/passages en particulier qui sont amusants à jouer, ou peut-être difficiles mais gratifiants pour les joueurs plus avancés ?

Honte: Je pense que Evil Arschloch est la chanson la plus compliquée. Si vous avez cette chanson, vous pouvez jouer tout le reste de Desaster…..hihihi

Infernal: Harhar, bon ! Sérieusement, je recommanderais la chanson « Porter of Hellgate » de notre premier album, vous pouvez trouver les tablatures sur Internet et j’ai vu des débutants jouer assez bien sur cette chanson !

Ma technique n’a pas beaucoup changé au fil des années, seule la vitesse a été augmentée, donc les joueurs avancés devraient essayer de jouer « The Cleric’s Arcane » du dernier album « The Oath of an Iron Ritual » ! Cette chanson est un vrai défi pour moi de jouer en live alors que les batteurs la jouent même plus vite que sur disque !

Quelle est la prochaine étape pour le groupe? Du nouveau matériel en préparation ? Des projets post-rona ?

Honte: Nous espérons juste que nous pourrons rejouer des spectacles. Sinon, nous faisons simplement ce que nous faisons toujours : répéter, boire de la bière et nous amuser.

Et qui sait, peut-être que Satan viendra par la salle de répétition et nous forcera à écrire de nouvelles chansons….hahaha.

Photo Credit: Diana Mennicke